Sur cinq départements, un tiers des éleveurs limousins sont cantaliens

Le syndicat des éleveurs du département a récemment tenu son assemblée générale, au cours de laquelle était notamment évoqué un mois d’octobre particulièrement chargé.

L’effectif progresse encore. Le Cantal compte désormais 18 251 vaches mères de race limousine. Soit 13 % du cheptel allaitant départemental. C’est dire le poids du Cantal dans la section Auvergne qui regroupe les quatre départements auvergnats et la Lozère. D’ailleurs, sur les 122 adhérents au Herd-book limousin (HBL), 45 sont cantaliens. Lors de son assemblée générale, le syndicat des éleveurs départemental de la race a souligné “le bon niveau génétique” des troupeaux locaux et “des performances de croissance qui se maintiennent”, comme en témoignent les chiffres des 64 élevagesadhérents au contrôle (soit 3 800 vaches dont les performances ont été contrôlées). Parallèlement, trois taureaux des élevages du Cantal ont été qualifiés en 2015 : “Dingo” à Christophe Remise (Montsalvy), “Dauphin” au Gaec Meynial (Salins) et “Écu” au Gaec Combourieu (Malbo). Enfin, les Cantaliens ont, tout au long de l’année écoulée, amené des animaux sur les différentes manifestations et concours.

National et interrégional

Cette année, le concours interrégional des 24 et 25 octobre, que le syndicat organisera à Saint-Mamet-la-Salvetat, est un des événements phare à venir. La mobilisation du plus grand nombre est attendue par le président, Paul Besson. Auparavant, du 6 au 8 octobre, le Sommet de l’élevage de Clermont-Cournon aura servi de cadre au concours national de la race. Avec une particularité : le HBL souhaite rassembler en un même lieu des animaux provenant de toute la section Auvergne en vue d’organiser des visites de nombreuses délégations. Sur la centaine d’animaux prévus, une quarantaine seront issus du Cantal.
Le dynamisme du syndicat n’occulte pas pour autant les sujets d’actualité qui préoccupent les adhérents. Le président précise notamment que si 2014 a été plutôt favorable, notamment pour la production et le stockage de fourrage, il s’inquiète d’une situation climatique aujourd’hui critique, mais aussi d’une “nouvelle Pac qui, bien que présentée comme favorable aux éleveurs, ne (nous) ménage pas”. Et de constater à son tour les cours bas et les distortions de concurrence face à l’import qui ont déclenché les actions de protestation de ces derniers jours.
Pour autant, Paul Besson invite les éleveurs de race limousine à “tenir leur rang” et continuer à communiquer sur leurs savoir-faire, durant ce cap difficile. “Si nous sommes là, c’est que nous croyons encore en nos valeurs de travail”.

Renaud Saint-André

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.

Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'union du Cantal. Droits de reproduction et de diffusion réservés.
Évaluer cet élément
(0 Votes)

CERFRANCE Cantal

Logo PleinChamp

logo MétéoFrance

Météo

Globalement nuageux

1°C

Aurillac

Globalement nuageux
Humidité: 85%
Vent: E-SE à 11.27 km/h
Mercredi
Partiellement nuageux
3°C / 13°C
Jeudi
Globalement nuageux
7°C / 13°C
Vendredi
Globalement nuageux
6°C / 13°C
Samedi
Pluies dispersés
2°C / 9°C

Agenda

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
Aller au haut

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale ainsi que la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux.