Trouver des solutions au déficit fourrager

Bovins croissance peut aider à adapter son système fourrager à un contexte particulier. ©F. D’ALTEROCHE Bovins croissance peut aider à adapter son système fourrager à un contexte particulier. ©F. D’ALTEROCHE

Bovins croissance : L’équipe de conseillers intervient en appui aux éleveurs confrontés à la pénurie de stocks fourragers.

Les conditions climatiques de 2015 (plus l’invasion des rats taupiers dans certaines zones) ont entraîné un fort déficit de fourrage au sein des exploitations cantaliennes. Après un printemps froid, un été sec, la valeur alimentaire des fourrages est très variable. Sur les exploitations, les questions sont multiples : quel type de fourrage acheter, quelle valeur aura ce fourrage acheté, à quelle catégorie d’animaux peut-on distribuer des fourrages un peu atypiques ?
Des questions que se sont aussi posées les associés du Gaec de Gardes sur Chalinargues (à Nuits) qui élèvent 77 mères aubracs sur 104 ha d’herbe. “Cette année nous avons récolté 45 % de fourrage en moins qu’une année normale, témoignent les éleveurs allaitants. La sécheresse estivale nous a contraints à complémenter au pâturage, nous avons consommé 58 tonnes de fourrage. Nous nous sommes regroupés et nous avons acheté à plusieurs du maïs ensilage, un fourrage mal connu dans nos régions.”

Quelle ration ?
Face à cette situation, sans être adhérents au contrôle de performances, ils ont fait néanmoins appel à un conseiller Bovins croissance. “Nous nous interrogions sur nos stocks : avions-nous assez de fourrages pour passer l’hiver, ou devions-nous encore acheter et si oui quel type de fourrage et quelle quantité ou quels concentrés ?”, expliquent les exploitants. “De plus, notre système est basé sur du vêlage précoce (fin novembre-décembre), quelle rations adoptées pour satisfaire les besoins des animaux, assurer de la croissance, éviter tout problème sanitaire sur les veaux ? Et cela en limitant les dépenses”. Des interrogations récurrentes dans les exploitations sur lesquelles l’équipe de Bovins Croissance peut intervenir en bâtissant avec l’éleveur un prévisionnel d’alimentation des animaux durant la période hivernale.
Cette intervention se fait en plusieurs étapes. Réalisation d’un bilan fourrager, c’est à dire l’état des lieux des stocks et des besoins de l’ensemble du troupeau, au plus près de la date d’entrée en étable ; puis réalisation d’analyse de fourrage : elle doit être faite sur tous les types de fourrages afin de pouvoir équilibrer correctement les rations. Il s’agit alors d’établir les rations sur l’ensemble du troupeau en visant l’optimisation des performances techniques en fonction des objectifs de l’éleveur et en adaptant les rations aux contraintes de l’exploitation (catégories d’animaux, mode de distribution, bâtiment…).
Enfin, une visite en élevage avec observation des animaux (comportement, bouses…) permet alors de valider la ration mise en place ou de procéder à un réajustement si nécessaire.

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'union du Cantal. Droits de reproduction et de diffusion réservés.
Évaluer cet élément
(0 Votes)

CERFRANCE Cantal

Logo PleinChamp

logo MétéoFrance

Météo

Globalement nuageux

1°C

Aurillac

Globalement nuageux
Humidité: 85%
Vent: E-SE à 11.27 km/h
Mercredi
Partiellement nuageux
3°C / 13°C
Jeudi
Globalement nuageux
7°C / 13°C
Vendredi
Globalement nuageux
6°C / 13°C
Samedi
Pluies dispersés
2°C / 9°C

Agenda

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
Aller au haut

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale ainsi que la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux.