GVA de Massiac : Conclusion des essais de maïs fourrage, à près de 1 000 m d’altitude

Maïs fourrage au 23 juillet au moment de la floraison. Maïs fourrage au 23 juillet au moment de la floraison.

Depuis trois ans, le GVA de Massiac conduit des essais maïs fourrage pour comparer différentes variétés très précoces et évaluer leur potentiel en altitude.

 Les trois années de l’essai ont été atypiques. D’ailleurs, 2015 semblait compromettre cette culture, mais les résultats sont surprenants avec des niveaux de qualité de fourrage jamais obtenus jusqu’à présent. Les maïs ensilage 2015 possèdent une très bonne valeur alimentaire caractérisée par une excellente digestibilité de la partie tiges-feuilles et des teneurs en amidon sans excès (confirmé par Arvalis). L’ingestion est aussi très satisfaisante. Ces résultats sont confirmés par le champ d’essai conduit par le GVA de Massiac sur la commune de la Chapelle-Laurent à 960 m d’altitude malgré des températures caniculaires et une pluviométrie disparate.

Résultats inattendus...
Le maïs a des besoins en eau importants et il est sensible à la sécheresse comme on a pu l’observer en zone de plaine. Les besoins d’eau sont déterminants à certaines périodes du cycle de végétation. C’est-à-dire au stade 8-10 feuilles au moment de la réalisation du binage et du début de la phase de croissance rapide du maïs, ensuite, au moment de la floraison et les dix jours qui suivent celle-ci communément appelé le “Slag”. L’absence d’eau au stade 8-10 feuilles (20 juin) a pénalisé le maïs dans sa croissance. Ainsi, les maïs sont de faible taille 1,8 m en moyenne contre 2,5 m habituellement.
Par contre, à la floraison à 750-850° (le 20 juillet cette année) une pluie de 40 mn a couvert les besoins du maïs à ce moment crucial favorisant ainsi une bonne fécondation et un remplissage total des épis.

...et plutôt bons
Un des premiers critères observés, c’est le rendement avec une moyenne de 11,4 T de MS / ha. Après analyse, il apparaît un bon taux d’amidon. Quatre variétés ont une valeur supérieure à 350 ; trois variétés sont supérieures à 300 et les trois autres à 289. Le niveau de digestibilité est également excellent, toutes les variétés dépassent 76 %.
Le maïs fourrage n’est pas la solution à la sècheresse, mais cette année, sur le secteur de la Chapelle-Laurent, il a obtenu contre toute attente de bons résultats. Ce maïs sera très ingestible avec de fortes teneurs en énergie permettant d’obtenir une production laitière par la ration de base plus importante, mais attention aux risques d’acidose. Le détail des résultats par variétés est disponible au GVA de Massiac et davantage de détails peuvent être consultés sur le site : www.cantal.chambagri.fr à la rubrique productions végétales.

Renseignements : Serge Gaydier, pôle développement économique de la Chambre d’agriculture du Cantal.

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'union du Cantal. Droits de reproduction et de diffusion réservés.
Évaluer cet élément
(0 Votes)

CERFRANCE Cantal

Logo PleinChamp

logo MétéoFrance

Météo

Globalement nuageux

1°C

Aurillac

Globalement nuageux
Humidité: 85%
Vent: E-SE à 11.27 km/h
Mercredi
Partiellement nuageux
3°C / 13°C
Jeudi
Globalement nuageux
7°C / 13°C
Vendredi
Globalement nuageux
6°C / 13°C
Samedi
Pluies dispersés
2°C / 9°C

Agenda

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
Aller au haut

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale ainsi que la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux.