Salaisonnerie : La typicité Thoumieux conservée, après le rachat par Henri Manhès

La transmission symbolisée par un jambon en guise de passage de témoin, dans le séchoir de Boisset. La transmission symbolisée par un jambon en guise de passage de témoin, dans le séchoir de Boisset. L'union du Cantal

L’ancien assureur devenu salaisonnier en est à son troisième rachat. Après La Roquebrou et Cayrols, c’est à Boisset qu’Henri Manhès a posé ses jalons.

Jean-Michel Thoumieux et son épouse Christiane viennent de faire valoir leurs droits à la retraite ; mais leur nom, associé à des produits charcutiers depuis la création d’une salaisonnerie par Louis Thoumieux il y a 70 ans, reste d’actualité. Intégrée dans la gamme élaborée par Henri Manhès, qui compte déjà les produits estampillés “Le Cayrolais” depuis 2002 et “Le Roquet” depuis 2005, l’appellation “Thoumieux” concernera des produits “premium”, réservés à la distribution traditionnelle, en boucherie ou épicerie. “Car chaque marque garde sa recette originale, son goût, sa texture, ses saveurs”, s’empresse de préciser le chef d’entreprise, fier de participer à la préservation d’un patrimoine gourmand cantalien, moult fois récompensé (Goudots, Saucicréor, etc.).

Satisfaction partagée
Il explique, par exemple, qu’avec un repos froid plus long et davantage de maturité (de 9 à 12 mois), le jambon sec Thoumieux est “plus moderne” que celui du Cayrolais, qu’il qualifie d’un peu “plus brut”. Ainsi, plus qu’un nom, Henri Manhès  reprend aussi un savoir-faire, une fidélité au fournisseur (un marchand de cochons figeacois qui fait abattre à La Roquebrou), deux employés(1), et un séchoir sis à la gare de Boisset(2) qui participe à la singularité des jambons et saucissons boissétois. “Il faut du temps avant qu’un outil comme celui-ci se mette en place. Là, il est parfaitement au point”, témoigne le repreneur.
Satisfaction aussi du côté du cédant. “J’étais un peu contrarié que mes enfants n’aient pas choisi de prendre la suite de l’entreprise familiale. Mais savoir qu’Henri allait continuer à faire vivre ce que j’avais créé m’a redonné la pêche”, témoigne Jean-Michel Thoumieux.
C’est d’ailleurs lui qui avait soufflé à celui qui était alors son assureur (!), l’idée de reprendre une salaisonnerie voisine, à Cayrols... il y a 15 ans. Depuis, si Henri Manhès se défend d’être partisan d’un développement acharné, il se dit en revanche “attentif aux opportunités”.
De son côté, le jeune retraité va pouvoir profiter de son temps libre pour s’adonner, notamment, à sa passion des sports mécaniques. 


R. Saint-André

(1) Une troisième employée a choisi une reconversion professionnelle.
(2) Bail de 9 ans, renouvelable.

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'union du Cantal. Droits de reproduction et de diffusion réservés.
Évaluer cet élément
(0 Votes)

CERFRANCE Cantal

Logo PleinChamp

logo MétéoFrance

Météo

Globalement nuageux

18°C

Aurillac

Globalement nuageux
Humidité: 88%
Vent: SO à 11.27 km/h
Jeudi
Globalement nuageux
15°C / 27°C
Vendredi
Partiellement nuageux
17°C / 26°C
Samedi
Partiellement nuageux
16°C / 26°C
Dimanche
Globalement nuageux
16°C / 25°C

Agenda

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
Aller au haut

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale ainsi que la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux.