Le bleu d’Auvergne prend le chemin de la valorisation

Le nouveau décret bleu d’Auvergne, paru le 13 novembre, devrait permettre de mieux valoriser le lait AOP d’Auvergne. Le nouveau décret bleu d’Auvergne, paru le 13 novembre, devrait permettre de mieux valoriser le lait AOP d’Auvergne. L'union du Cantal

Suite aux différentes actions menées par le réseau FDSEA-JA, les entreprises laitières se sont engagées à communiquer sur le prix qui sera appliqué pour le lait transformé en bleu d’Auvergne.

Alors qu’en mars 2009 l’accord- cadre pour la valorisation des quatre fromages AOP d’Auvergne marquait le début d’une nouvelle ère, le bleu d’Auvergne restait en retrait avec une valorisation de seulement 5 €/1 000 litres, là où ses “collègues” partaient à 30 €/1 000 litres. L’absence de cahier des charges avait alors justifié ce niveau de prix. Il était néanmoins spécifié dans l’accord-cadre signé par les membres de la filière que le niveau de prix du bleu d’Auvergne rejoindrait les autres AOP “à condition que le nouveau cahier de charges soit effectif”. Huit ans plus tard, tandis que le prix du lait AOP d’Auvergne affiche un différentiel supérieur de 50 à 60 €/1 000 litres selon les entreprises au lait conventionnel, les producteurs perçoivent entre 4 et 10 €/1 000 litres sur la part du lait transformé en AOP bleu d’Auvergne. Avec un taux de transformation inférieur à 10 % en moyenne sur la filière, la rémunération de l’engagement des producteurs en bleu d’Auvergne n’atteint pas 1 €/1 000 l sur la totalité du volume livré par les producteurs en 2017.
Aboutissement du nouveau décret bleu d’Auvergne
Après un long marathon administratif, l’appellation bleu d’Auvergne entamait en début d’année 2017 le sprint final pour obtenir la reconnaissance de son nouveau cahier des charges. Une situation qui n’a pas échappé aux représentants du collège producteurs de l’ODG bleu d’Auvergne et au réseau FNSEA-JA, qui ont répété leur demandes tout au long de l’année 2017 d’avoir une information claire du prix du lait AOP bleu d’Auvergne à la sortie du nouveau décret. Celui-ci est enfin paru au Journal officiel européen le 13 novembre 2017, avec l’obligation, pour l’ensemble des opérateurs, de renouveler leur engagement dans l’AOP avant le 13 février 2018.
Face au manque d’information des producteurs sur le prix du lait qui sera appliqué par chaque entreprise, l’envoi des déclarations d’identification a été suspendu au sein du Sirba (syndicat interprofessionnel du bleu d’Auvergne) à la demande du collège producteurs. Le réseau FNSEA-JA a conduit courant novembre une première action syndicale à Saint-Flour, devant l’entreprise Sodiaal, leader de l’appellation. La FDSEA du Cantal a ensuite interpellé Lactalis et Dischamp via une rencontre avec chaque entreprise le mardi 21 novembre. De son côté, la FNSEA 63 a également rencontré l’entreprise Thuaire via son organisation de producteurs. Suite à ses différentes rencontres, de premiers engagements oraux ont été donnés pour repositionner le prix du lait bleu d’Auvergne au niveau de celui des autres AOP. Pas suffisant pour les responsables syndicaux qui ont demandé au préfet du Cantal, Isabelle Sima, d’organiser une réunion avec l’ensemble de la filière AOP bleu d’Auvergne afin d’obtenir des entreprises qu’elles s’engagent par écrit auprès de leurs producteurs respectifs.
Des engagements écrits de prix d’ici la fin de l’année
Une réunion exceptionnelle s’est donc tenue jeudi 7 décembre à Aurillac sous l’égide du préfet du Cantal, à l’initiative du réseau FNSEA-JA, pour faire le point sur la situation du bleu d’Auvergne. Cette réunion en préfecture a permis de rappeler l’objectif de valorisation partagée des AOP d’Auvergne qui avait rassemblé toute la filière en 2009. Toutes les entreprises présentes dans la filière bleu d’Auvergne avaient fait le déplacement, ainsi qu’une délégation de producteurs représentés, entre autres, par les présidents de la FDSEA du Cantal et la FNSEA 63, et le président des JA du Cantal.
Devant la demande des producteurs et du préfet d’une information claire dans un calendrier serré, chaque entreprise s’est engagée à communiquer auprès de ses producteurs et organisations de producteurs, par écrit, sur la mise à niveau du prix du lait AOP bleu d’Auvergne avant la fin de ce mois de décembre. Dans ce contexte, les déclarations d’identification qui étaient bloquées à l’ODG bleu d’Auvergne vont pouvoir être envoyées aux producteurs de lait, qui devraient les recevoir cette semaine.
Le réseau FNSEA-JA appelle de son côté les producteurs à s’engager de façon responsable dans la nouvelle appellation bleu d’Auvergne, à la lumière des éléments de prix qui leur auront été communiqués par leur entreprise.


Plus d'infos à lire cette semaine dans L'union du Cantal. Droits de reproduction et de diffusion réservés.
Évaluer cet élément
(0 Votes)

CERFRANCE Cantal

Logo PleinChamp

logo MétéoFrance

Météo

Clair

8°C

Aurillac

Clair
Humidité: 81%
Vent: E-SE à 16.09 km/h
Lundi
Ensoleillé
5°C / 18°C
Mardi
Partiellement ensoleillé
3°C / 17°C
Mercredi
Partiellement ensoleillé
3°C / 19°C
Jeudi
Partiellement ensoleillé
7°C / 18°C

Agenda

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
Aller au haut

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale ainsi que la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux.